Blog

Formation au bilan d’orientation scolaire
, ,

Formation au bilan d’orientation scolaire

Les pseudo tests d’orientation fleurissent partout… très peu ont une validité scientifique. C’est pourquoi Eurêka Study a eu envie d’alerter sur ce sujet.

Pour mener un bilan d’orientation scolaire, le conseiller d’orientation trouve parfois utile de mobiliser des tests d’intérêts ou des tests de personnalité.  L’idée n’est pas de cataloguer le jeune dans une case ou dans un profil stéréotypé issu des tests, mais d’amorcer le dialogue autour des résultats du test en lui demandant comment, lui, se voit, comment il réagit à ce que le test suggère etc … Le test est alors un bon support au dialogue et à l’accompagnement dans l’orientation scolaire post-bac.

Encore faut-il que le test ait une validité en terme psychométrique!

Il faut tout d’abord qu’il ait une validité théorique, c’est à dire qu’il soit adossé à des fondements théoriques solides issus de la recherche académique en psychologie. Il faut ensuite que le test ait une validité de contenu c’est à dire qu’il mesure bien la dimension psychologique pour la mesure de laquelle il a été conçu: par exemple l’intérêt pour l’investigation, ou la propension à être extraverti. Enfin, afin d’être exploitable par le conseiller en orientation scolaire, il faut que le test ait un étalonnage quantitatif important auprès de la population concernée. En effet, le principe est de faire ressortir des « traits saillants » par rapport à un répartition gaussienne d’une population « semblable » à celui qui passe le test. Ainsi, par exemple, c’est seulement parce qu’il existe un étalonnage sur des jeunes de la même classe d’âge et/ou du même sexe, que l’on peut dire que tel jeune garçon est, par rapport à la moyenne des garçons de sa classe d’âge, plus particulièrement intéressé par des activités concrètes, que telle jeune fille est plutôt attirée par des activités intellectuelles de recherche etc …

Ainsi, il n’existe que quelques tests qui aient une validité scientifique pour faire de l’orientation scolaire post bac pour les jeunes. Ces test sont commercialisés par des organismes éditeurs tels que OPP, Central Test, ECPA … Ces organismes ont une démarche de certification pour former et accréditer les conseillers d’orientation scolaire qui les utilisent.

Attention donc aux pseudo- tests! Chez Eurêka Study, nous n’utilisons que des tests dont la validité psychométrique est officiellement reconnue en psychologie et tous nos conseillers sont certifiés par un ou plusieurs organismes de test. Ce sont sur des bases solides que nous amorçons le dialogue avec le jeune.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.